Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Quels efforts de vie pour un vrai Carême ?

23 février 2018

Comme nous l’a rappelé l’Évangile du mercredi des Cendres, pendant les 40 jours de Carême, nous devons nous ouvrir à Dieu par des efforts de jeûne, de privation, des efforts de partage, de solidarité et bien sûr des efforts de prière. Parallèlement, nous devons pour nous « convertir », « changer nos cœurs » au plus profond de nous-mêmes, cultiver en nous une réelle vie spirituelle nous mettant en communion intime avec le Seigneur. Cela suppose qu’avec la grâce de Dieu nous fassions les efforts de vie qu’il nous invite à faire. Quand on en parle ensemble, beaucoup ne savent pas que faire. Alors pour ce carême je vous invite à choisir parmi ces propositions que j’ai entendues dans des partages de vie en groupe ou dans des accompagnements spirituels personnels : ► Vivre plus la gratitude : dire plusieurs mercis par jour aux autres, à Dieu. ► Mettre plus d’attention dans tout ce que nous faisons, la prière bien sûr, mais aussi les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne. ► Faire tout ce qu’on a à faire « sans la moindre hésitation » selon l’expression de la lettre de Saint Jacques ...............

Retrouver le texte ICI

Quels efforts de vie pour un vrai Carême ?
 
            Comme nous l’a rappelé l’Évangile du mercredi des Cendres, pendant les 40 jours de Carême, nous devons nous ouvrir à Dieu par des efforts de jeûne, de privation, des efforts de partage, de solidarité et bien sûr des efforts de prière. Parallèlement, nous devons pour nous « convertir », « changer nos cœurs » au plus profond de nous-mêmes, cultiver en nous une réelle vie spirituelle nous mettant en communion intime avec le Seigneur. Cela suppose qu’avec la grâce de Dieu nous fassions les efforts de vie qu’il nous invite à faire. Quand on en parle ensemble, beaucoup  ne savent pas que faire. Alors pour ce carême je vous invite à choisir parmi ces propositions que j’ai entendues dans des partages de vie en groupe ou dans des accompagnements spirituels personnels :
        Vivre plus la gratitude : dire plusieurs mercis par jour aux autres, à Dieu.
        Mettre plus d’attention dans tout ce que nous faisons, la prière bien sûr, mais aussi les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne.
        Faire tout ce qu’on a à faire « sans la moindre hésitation » selon l’expression de la lettre de Saint Jacques au chapitre 1 verset 6, c’est-à-dire avec cœur, avec élan.
        Accepter dans notre vie tout ce qui se passe autrement que prévu et souhaité en disant : « heureusement ! Ça va m’obliger à me remettre en cause », au lieu de rouspéter et de nous énerver.
        Arrêter les critiques systématiques et voir le bien en ceux que nous critiquons.
        Vivre pleinement le présent.
        Faire plus confiance en Dieu dans nos soucis.
        Laisser Dieu nous aimer, nous porter, nous façonner comme il veut, nous conduire où il veut…
        Relire régulièrement notre vie pour y discerner les signes de Dieu.
        Accepter que d’autres fassent à notre place, en cherchant quelle place nouvelle Dieu nous demande d’avoir à l’âge que nous avons.
        Diminuer notre agressivité, notre impatience en voiture, dans les files d’attente, face aux lenteurs des autres, de l’administration, et dans toutes les contrariétés de la vie !...
        Ne pas laisser traîner les choses à faire.
        Oser encore des initiatives nouvelles au lieu de vivre dans la routine.
        Toujours chercher à nous améliorer dans tous les domaines de notre vie.
        Rester disponible aux autres au lieu de dire : « je n’ai pas le temps ! »
        Affirmer notre joie de croire.
        Renouer les liens avec ceux qu’on n’a plus vus depuis longtemps.
        Participer aux rencontres proposées par la paroisse pendant carême.
        Ne pas ruminer des idées négatives mais savoir regarder le positif en nous, autour de nous, dans le monde.
        Accepter les autres tels qu’ils sont… etc…etc…
La vie spirituelle passe par des efforts concrets comme ceux proposés ci-dessus : à nous de choisir ou de trouver d’autres chemins plus appropriés mais ne disons pas : »je n’ai pas d’idées, je ne sais pas que faire… »
 
Bon carême à tous !
« C’est maintenant le moment favorable, c’est maintenant le jour du salut ! » IICo, 6,2
Père René Pichon
 
<< Go back to list