Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Les homélies

17ème Dimanche du Temps Ordinaire - P. Pichon
Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai !... Demande-moi ce que je dois te donner ! » Ce n’est pas moi qui vous dis cela à chacun de vous mais Dieu, oui Dieu aujourd’hui vous promet de vous donner ce que vous voulez, alors que demandez-vous ?
Certainement la santé, parce que quand on n’a pas la santé on ne peut rien faire. Certainement la réussite de vos projets qui vous tiennent le plus à cœur, surtout si ce sont des projets utiles ....
18ème Dimanche du Temps Ordinaire - P. Pichon
Si tu le veux, je vais dresser trois tentes. » Au sommet de la montagne du Thabor, face à Jésus transfiguré, Pierre veut dresser la tente, autrement dit il veut rester là, il veut arrêter le temps pour goûter le plus longtemps possible ce moment de plénitude, ce moment d’Éternité qu’il est en train de vivre : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, une pour Élie ! »
Comme Pierre, sachons dresser la tente, arrêtez le temps pour goûter ............
19ème Dimanche du Temps Ordinaire - P. Pichon
Je ne sais pas si vous aimez le vent mais dans les textes de ce dimanche nous sommes mis en présence de deux types de vent : dans l’Évangile ce sont les forts vents contraires qui secouent la barque des apôtres tandis que dans la première lecture Élie entend le murmure d’une brise légère en qui il voit le passage de Dieu pour lui et pour son temps !
Que signifient ces deux types de vent ?
Les vents contraires, ce sont pour nous tous les courants d’idées et de comportements qui s’opposent actuellement à Dieu, à la foi, à l’Église et qui expliquent la crise de la foi dans notre société.
Le murmure d’une brise légère c’est le travail discret de Dieu et de son Esprit dans notre cœur et dans le cœur ............
Fête de l'Assomption - P. Pichon
« Vierge attentive au Dieu qui vient », ce chant que nous venons de chanter a inspiré ma méditation en cette fête de l’Assomption : en effet je voudrais vous présenter aujourd’hui Marie comme une femme attentive. Bien souvent nous ne faisons pas attention à ce que nous faisons : nous faisons les choses machinalement, du coup elles n’ont plus d’intérêt ! Et nous ne faisons pas attention aux évènements, à ce qui se passe en nous ou autour de nous, du coup la vie elle-même, la nôtre, celle des autres ............
Archives 2015
 
Archives 2016
 
Archives 2017